mano riverLa reforme du secteur de la sécurité (RSS) est indispensable pour un Pays qui a connu la guerre. Elle est primordiale si l’on veut instaurer une paix et un développement durable qui permettent aux populations de se sentir en sécurité et d’avoir confiance dans les institutions étatiques.

Aussi, les ONG, en relation direct avec les populations doivent être associées à sa mise en œuvre. C’est pour répondre à cette exigence que la Coalition Ivoirienne des Défenseurs des Droits Humains (CIDDH) a été invité à participer au symposium sur l’Engagement Citoyen du Secteur de la Sécurité dans l’Union du Fleuve Mano. Soutenu par le Ministère Américain des Affaires Etrangères, et organisé par Partners for Democratic Change (Partners) avec la collaboration de Partners Sénégal. L’évènement s’est tenu les 19 au 20 Septembre 2012 à Monrovia. Ce symposium s’est concentré sur trois thèmes majeurs :

  1. L’engagement citoyen dans la Réforme du Secteur de la Sécurité
  2. La décentralisation comme pilier de la sécurité nationale
  3. La mobilisation des ressources pour la Réforme du Secteur de la Sécurité

Les participants à ce symposium étaient des membres du personnel de maintien de l’ordre, des fonctionnaires du gouvernement, des leaders de la société civile et des communautés venant de la Côte d’Ivoire, du Liberia, de la Sierra Léone et de la Guinée. Il y’avait aussi des représentants de donateurs et des partenaires, le Ministère américain des affaires étrangères, le personnel diplomatique et de la communauté développementale Américain présents dans la région.

Share Button