Coulibaly Pedan Marthe

CIDDH : Coalition Ivoirienne des Défenseurs des Droits Humains
CICPI : Coalition Ivoirienne pour la Cour Pénale Internationale
CEFCI : Centre Féminin pour la Démocratie et les Droits Humains en Côte d’Ivoire
3 D : Droits, Démocratie et Développement
AUHA : Aide d’Urgence Humanitaire en Afrique
GT–2I : Groupe de Travail sur les Instruments Internationaux
CSREPU: Comité de Suivi des recommandations de l’Examen Périodique Universel
REQCI : Réseau Equitas Côte d’Ivoire
LIDHO : Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme
RAIDH : Réseau des Acteurs Ivoiriens des Droits Humains
MIDH : Mouvement Ivoirien des Droits de l’Homme
Club UA : Club Union Africaine
AFJCI : Association des Femmes Juristes de Côte d’Ivoire
APDH : Action pour la Protection des Droits Humains
OFACI : Organisation des Femmes Actives de Côte d’Ivoire

Communiqué de presse conjoint

Cote d’Ivoire : Pour le renouvellement du mandat de l’Expert Indépendant sur la situation des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire

Abidjan, le 9 juin 2014 – le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, va lors de sa 26e Session, prévue se tenir du 9 au 27 juin 2014, discuter du renouvellement du mandat de l’Expert Indépendant sur la situation des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire.

Il y a un an que le mandat a été reconduit (de la 23e à la 26e Session) suite à un important plaidoyer des organisations ivoiriennes et internationales de défense et de promotion des Droits de l’Homme qui s’inquiétaient de voir disparaitre l’un des principaux dispositifs d’assistance technique à la Côte d’Ivoire dans le domaine des Droits de l’Homme.

Depuis l’instauration de cette Procédure Spéciale, de nombreuses avancées ont été constatées. Il s’agit entre autres, de la mise en place d’un Cadre Permanent de Concertation (CPC) entre le gouvernement et l’opposition, la reconduction de la Cellule Spéciale d’enquête (CSE) et de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR), la levée partielle de l’embargo sur les armes, la libération de certains prisonniers et le dégel de leurs avoirs…
Malgré ces avancées qui ont permis une nette décrispation de la situation sociopolitique, beaucoup de défis restent à relever. D’où la nécessité de permettre à l’Expert Indépendant de poursuivre le travail entamé.

A 17 mois des prochaines échéances électorales de 2015, où les tensions sont de plus en plus vives, le processus de réconciliation peine à prendre forme, la situation sécuritaire demeure fragile…il est plus qu’utile que le mandat de l’Expert Indépendant soit renouvelé et renforcé pour assister davantage le pays.

Lors du récent passage de la Côte d’Ivoire devant l’Examen Périodique Universel, un mécanisme du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies, le Ministre ivoirien de la Justice, des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, Gnénéma Mamadou Coulibaly, a lancé un appel à tout le système onusien, ainsi qu’aux partenaires multilatéraux et bilatéraux à l’effet d’appuyer la Côte d’Ivoire dans ses efforts.

En outre, les organisateurs signataires du présent communiqué dans la même dynamique trouvent capital pour le devenir de la Côte d’Ivoire, la reconduction du mandat de l’Expert Indépendant. Aussi, exhortent-elles le Système des Nations Unies à poursuivre son assistance à la Côte d’ Ivoire.

La reconduction du mandat de l’Expert répondra déjà à cet appel solennel et permettra à la Côte d’Ivoire, membre du Conseil des Droits de l’Homme, pour la période 2013-2015 d’améliorer la situation des Droits de l’Homme.

ONT signé les 15 ong, réseaux et Coalitions sus cités.

Share Button