photo-de-famille

La Coalition Ivoirienne des Défenseurs des Droits Humains (CIDDH) a organisé, en collaboration avec le Service International des Droits Humains (SIDH), un séminaire de «Consultation sur la lutte contre les représailles à l’encontre de tous ceux qui collaborent avec le système africain de promotion et de protection des droits de l’homme ».

Ce séminaire s’est tenu les 12 et 13 Février 2015 à Abidjan et a vu la participation de vingt (20) membres de la société civile nationale et internationale, avec la présence significative de madame Reine Alapini GANSOU, Rapporteure Spéciale sur la situation des défenseurs des droits de l’homme en Afrique- Point focal de la Commission Africaines des Droits de l’Homme et des Peuples sur la lutte contre les représailles.

Marthe Pedan Coulibaly2

Quatre communications à savoir  « Le concept de représailles et résolution 273 », « les leçons apprises à ce jour des réponses des nations unies aux cas de représailles de facilitateurs », « le partage d’expériences des participants en matière de représailles, d’harcèlement et d’intimidation contre les défenseurs des droits de l’homme qui opèrent avec le système africain des Droits de l’homme », « la loi portant protection et promotion des défenseurs des droits de l’homme par l’Etat de CI » suivies d’échanges ont permis aux  participants de poser des questions et d’apporter aussi leurs contributions.

table-seance

A l’issue des communications, deux groupes ont été formés pour des travaux en atelier notamment le groupe des francophones et celui des anglophones. Ces travaux portaient sur  la mise en place d’une planification stratégique et l’établissement d’une feuille de route sur la base des expériences des pays en transition démocratique.

Share Button