Consultation art 9 (1)

Les Mardis 16 et Mercredi 17 février 2016 à partir de 10h10 mn a eu lieu au Bushman café Hôtel Abidjan / Cocody, une consultation nationale sur le genre en rapport avec l’article 9 de la loi n° 2014-388 du 20 juin 2014 portant promotion et protection des défenseurs des droits de l’homme en Côte d’Ivoire.

Cette activité a été organisée par la CIDDH  (Coalition Ivoirienne des Défenseurs des droits Humains) en collaboration avec le SIDH (Service International des Droits de l’Homme) basé à Genève.

Etaient présents à cette activité, les responsables des ministères et structure de promotion de la femme et également des ONG travaillant pour la promotion des droits des femmes.

Quatre (04) allocutions ont été prononcées :

–               La première par Mme Pédan Marthe COULIBALY, Coordinatrice Nationale de la CIDDH

–               La seconde par M. Clément VOULE, Chargé de Programmes du SIDH

–               La troisième par M. Traoré WODJO FINI, président par intérim de la CNDHCI

–               L’allocution d’ouverture a été prononcée par Mme YAO Eugénie, représentante Mme la Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques.

Après une brève présentation du programme de la rencontre par la coordinatrice de la CIDDH, Mme SARA BROOKS du SIDH a présenté les objectifs de la rencontre.

Deux équipes ont été constituées pour des travaux de groupe et ensuite une séance plénière pour les échanges et la mise en commun des travaux de groupe.

A la fin des deux jours de travaux des recommandations suivantes ont étés adressé à l’autorité pour une meilleure mise en œuvre des mécanismes de promotion du genre :

–               Améliorer l’accès à la justice des FDDH

–               La CNDHCI devrait être capable de répondre aux FDDH

–               Assurer la sécurité des FDDH

–               Faciliter l’accès aux médias publics

–               Renforcer les capacités humains, matériel et connaissances des FDDH dans l’exercice de leurs métiers.

–               Améliorer les mécanismes administratifs et judiciaires qui répondent aux réparations spécifiques aux FDDH

–               Prendre en compte que les violations des droits des FDDH constituent une situation aggravante.

Photo-de-famille

Aux termes de la consultation, les participants ont apprécié la méthodologie pratique utilisée lors des travaux (différente de la méthode classique de formation) qui a permis des échanges fructueux.

Share Button