Table de séance

La Coalition Ivoirienne des Défenseurs des Droits Humains (CIDDH), la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) et le Réseau des Educateurs aux Droits de l’Homme, à la Démocratie et Genre (REDHG), partenaires impliqués dans le projet d’appui à la promotion et à la protection des Défenseurs des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire, ont organisé un atelier  de présentation de la loi n° 2014-388 du 20 juin 2014 portant promotion et protection des défenseurs des droits de l’homme à l’endroit de dix (10) officiers de police judiciaires .

Cet atelier s’est déroulé le jeudi 10 mars 2016, au siège de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) à Abidjan-Cocody.

Lors de la 1ère communication

Il était question pour les partenaires exécutant conjointement le projet d’appui à la promotion et à la protection des Défenseurs des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire d’informer les Officiers de Police Judiciaire sur le contenu de la loi n° 2014-388 du 20 juin 2014 portant promotion et protection des défenseurs des droits de l’homme et les amener à s’approprier le contenu de ladite loi afin de l’appliquer dans l’exercice de leur fonction.

Lors de la 1ère communication 2

Les cinq officiers de la Police et cinq officiers de la Gendarmerie ont eu droits à deux communications. L’une sur le contexte et le contenu de la loi n° 2014-388 du 20 juin 2014 portant promotion et protection des défenseurs des droits de l’homme par Dr Kamaté Banhouman André, Directeur de la protection et de la promotion des droits de l’homme au ministère des Droits de l’homme et des libertés publiques et l’autre relative à l’application de la loi animée par M. Kossonou Yeboua, vice-président du tribunal de Yopougon.

Vue d'ensemble des participants

L’Etat de Côte d’Ivoire est le premier pays africain et le troisième au monde à adopter cette loi portant promotion et protection des défenseurs des droits de l’homme, a révélé le premier communicateur.

Pour rappel, le projet est exécuté avec l’appui financier de International For Not-For-Profil Law (ICNL).

Photo de famille

Share Button