La Coalition Ivoirienne des Défenseurs des Droits Humains (CIDDH) avec l’appui financier de UPR Info et des Ambassades de l’Allemagne et de Suisse a organisé un atelier de renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile dans la rédaction de rapport à mi-parcours de l’Examen Périodique Universel.

L’atelier qui a vu la participation de trente cinq (35) participants issus des Organisations de la Société Civile Ivoirienne s’est tenu du Mardi 9 au Mercredi 10 novembre 2016 à l’Hôtel Belle Côte sis à la riviera palmeraie à Abidjan/Cocody.

La première journée a été meublée de cinq allocutions suivies de trois sections de formations sur le mécanisme de l’EPU, la rédaction des rapports à mi-parcours, les bonnes pratiques pour la rédaction du rapport de l’EPU. La seconde journée a été consacrée aux travaux de groupe et à la séance plénière (restitution des travaux de groupe).

Les objectifs poursuivis étaient à travers l’organisation de cet atelier étaient :

  • Echanger les expériences entre UPR Info et les OSC ivoiriennes sur les bonnes pratiques en matière de rédaction du rapport à mi-parcours ;
  • Renforcer les OSC ivoiriennes dans leur rôle de plaidoyer et d’acteur complémentaire à l’Etat en ce qui concerne la mise en œuvre des recommandations de l’EPU ;
  • Poursuivre la réflexion entre UPR Info et les OSC ivoiriennes sur la manière d’assurer une compréhension commune des besoins identifiés en vue de perpétuer les activités de renforcement de capacité sur l’EPU.

Au terme de l’atelier, les ONG présentes ont été invitées à travailler à la rédaction du rapport à mi parcours des recommandations faites à la Côte d’Ivoire lors de son second passage à l’EPU en Avril 2014 ; cela sous la conduite du Comité de Suivi dont la CIDDH est membre.

Il leur a été également recommandé le suivi de la mise en œuvre des recommandations.

L’atelier de renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile dans la rédaction de rapport à mi-parcours de l’Examen Périodique Universel a été une réelle opportunité pour les organisations présentes, d’être informés sur le processus de l’Examen Périodique Universel et du rôle qu’elles peuvent jouer dans le suivi des recommandations acceptées par la Côte d’Ivoire.

Aussi, les participants ont remercié la Coalition Ivoirienne des Défenseurs des Droits Humains (CIDDH) pour l’initiative et l’opportunité à eux offerte pour échanger sur le processus de l’Examen Périodique Universel et ont promis s’impliquer effectivement dans le processus pour le troisième cycle.

Share Button