Abidjan, le 24 Septembre 2019 au siège du Conseil National des Droits de l’Homme

Avec la fin de la crise post-électorale que la Cote d’ivoire a connue de 2010 à 2011, de nouvelles dispositions relatives au droit de l’Homme ont vu le jour par l’adoption dès 2014 précisément le 20 Juin 2014 de la loi n°2014-388 du 20 Juin 2014 portant promotion et protection des Défenseurs des Droits de l’Homme. Le décret d’application n° 2017-121 du 22 Février 2017 portant modalités d’application de la loi n°2014-388 du 20 Juin 2014 portant promotion et de protection des Défenseurs des Droits de l’Homme a été adopté en Février 2017.
Le chapitre V de ce décret prévoit un mécanisme de protection des Défenseurs des Droits de l’Homme précisément à l’article 18 qui mentionne que « La protection des Défenseurs des Droits de l’Homme est assurée par l’Etat avec le concours de la Commission Nationale des Droits de l’Homme ».
Aujourd’hui, le processus de mise en place du mécanisme de protection des Défenseurs des Droits de l’Homme ayant démarré en 2016, se poursuit avec l’appui financier et technique d’International Service for Human Rights (ISHR).
C’est dans ce cadre que la Coalition Ivoirienne des Défenseurs des Droits Humains (CIDDH) et le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) avec l’appui financier de ISHR, ont co-organisé au siège du CNDH, le 24 Septembre 2019, l’atelier de validation du règlement intérieur du mécanisme de protection des Défenseurs des Droits Humains en Côte d’Ivoire.

>> Lire le rapport

Share Button