Des individus non identifiés, ont cambriolé le siège de l’Observatoire Ivoirien des Droits de l’Homme (OIDH), situé à Abidjan, Cocody, Riviera Palmeraie, quartier Bonoumin.

Le constat de ce cambriolage a été fait le Mercredi 20 Mai 2020 (jour férié en Côte d’Ivoire) par les membres de l’OIDH qui s’y sont rendus pour une séance de travail.

La Coordinatrice Nationale de la Coalition Ivoirienne des Défenseurs des Droits Humains (CIDDH) informée de cette situation s’est rendue sur les lieux pour également constater les faits.

Le préjudice du cambriolage est énorme avec du matériel essentiel et important emporté :
08 ordinateurs bureau HP dont celui du Secrétaire Général, 01 ordinateur portable, 01 imprimante HP, 01 Télévision 43″, 01 décodeur canal+, 01 livebox fibre optique orange internet, 01 réfrigérateur, 01 Micro-onde, 01 chauffe-eau, 01 vidéo-protecteur, consommable bureau.

Aussi, la CIDDH dont l’OIDH est membre, voudrait faire remarquer que le cambriolage du siège de cette organisation de promotion et de protection des Droits de l’Homme, s’inscrit dans le contexte de crise sanitaire du COVID-19 ; contexte dans lequel les Organisations de la Société Civile ont fermé leur siège et continuent leur travail à distance ou pour un temps limité quand la présence physique des membres au bureau est nécessaire.

La CIDDH exprime sa consternation face à cet acte de cambriolage à l’encontre des locaux de l’OIDH et rappelle que l’article 6 de la Loi N° 2014-388 du 20 Juin 2014 portant promotion et protection des Défenseurs de Droits de l’Homme mentionne que : « les sièges et domiciles des Défenseurs des droits de l’homme sont inviolables… ».

La CIDDH note l’ouverture d’une enquête par la Police Nationale et fait les
recommandations suivantes :


Au Gouvernement

  • Prendre des mesures pour assurer la sécurité des biens et des personnes et au-delà, la sécurité des Organisations de Promotion et de défense des Droits de l’Homme
  • Mettre en place le mécanisme de suivi et de protection des Défenseurs des Droits de l’Homme afin de rendre effective la loi n°2014-388 du 20 Juin 2014 portant promotion et protection des Défenseurs des Droits de l’Homme ainsi que son décret d’application


Aux partenaires

  • Apporter un appui pour le renouvèlement du matériel de l’OIDH, pour le renforcement de la sécurité de ses locaux et permettre à l’organisation de reprendre le travail au plus tôt vu que le seul ordinaire fonctionnel actuellement est celui du Président
  • Renforcer la sécurisation des sièges des Défenseurs des Droits de l’Homme

Fait à Abidjan, le 20 Mai 2020
La CIDDH
La Coordinatrice Nationale
Pédan Marthe COULIBALY

Share Button